GILETS JAUNES : LES COMMERCES D'ALIMENTATION INQUIETS

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARU DANS OUEST FRANCE DU 01 DÉCEMBRE 2018

Une baisse du chiffre d’affaires qui a pu atteindre 50 % : c’est ce qu’a constaté en Bretagne la Confédération générale de l’alimentation de détail (CGAD) lors des week-ends marqués par des actions de mobilisation des Gilets jaunes. Il y a, bien sûr, moins de clients mais aussi des difficultés d’approvisionnement pour ces commerces de proximité. Sans compter, explique-t-elle, « des denrées périssables invendues. » Pierre LABBÉ, le président régional de la CGAD, juge cette situation d’autant plus préoccupante que ces commerces doivent aussi supporter une hausse du coût de l’énergie et une baisse des ventes liée « à une perte du pouvoir d’achat des consommateurs »

AVIS DE PRÉSELECTION AUX MARCHÉS PUBLICS

AVIS D'APPEL A LA PRESELECTION DES FOURNISSEURS ET CANDIDATS AUX MARCHES PUBLICS

A l'attention du dirigeant de l'entreprise

Mesdames, Messieurs les Chefs d'entreprises.

Nous vous informons qu'un nouvel avis d'appel à la présélection des entreprises fournisseurs et candidats aux marchés publics simplifiés est lancé pour répondre régulièrement aux petits marchés publics qui émanent de la part de Mairies, Ecoles, Hôpitaux, Préfectures, Collectivités locales et territoriales, Organismes Publics et autres Administrations civiles et militaires.

Grâce aux nouvelles réformes du code des marchés publics les TPE, PME remportent chaque année plus de 30% de la commande publique nationale annuelle qui s'élève à plus de 320 milliards d'euros.

Pour les petits marchés publics simplifiés, les délais de paiement ont été raccourcis de 20 à 30 jours sur présentation du bon de commande, et peuvent être financés immédiatement à 100% sous 48 heures maximum par la banque BPI.

De plus, les entreprises traitent et facturent en direct de gré à gré avec un seul acheteur décisionnaire comme dans le privé.
Il n'y a plus de procédures administratives pour répondre aux petits marchés publics, un seul devis suffit.

Si vous souhaitez vous identifier auprès des acheteurs en charge de la commande publics, afin de développer un nouveau chiffre d'affaires dans votre zone géographique d'activité pour les marchés publics de votre secteur de métier, veuillez nous envoyer un descriptif de 4 à 5 lignes de vos compétences et cœur de métier en nous précisant bien votre rayon d'activité géographique (Département, Région, National), afin de participer à la présélection des fournisseurs, vous pouvez vous inscrire sans engagement en cliquant ici.


- BULLETIN DES COMMUNES -
     AVIS-MARCHES-PUBLICS


 BUREAU NATIONAL DE COORDINATION
 163, Quai du Docteur Dervaux | Asnières-sur-Seine | 92600

 

6 ème TROPHÉE BRETON DES PLATEAUX DE FRUITS DE MER

Pour la 6ème année, la Fédération des poissonniers de Bretagne organise le Trophée Breton des plateaux de fruits de mer. Ce Trophée a pour objectif de promouvoir le savoir-faire des Artisans Poissonniers et des produits de la mer issus des côtes bretonnes.

Pour rappel : cette manifestation se déroulera le samedi 03 novembre 2018 aux HALLES CENTRALES - RUE SAINT HÉLIER - 35000 RENNES

Les concurrents devront déposer ou faire parvenir leur dossier à l'adresse suivante : 

Fédération des Poissonniers de Bretagne - 13 LES GAUTRAIS - 22230 MERDRIGNAC

Télécharger le bulletin d'adhésion

Télécharger le règlement

> Télécharger l'annexe 1

> Télécharger l'annexe 2

LA DATE LIMITE EST FIXÉE au 22 octobre 2018  

PRÉLÈVEMENT A LA SOURCE

Une très mauvaise décision qui ne prend pas en compte les contraintes des entreprises

La décision du gouvernement de maintenir la collecte de l’impôt par les entreprises est une très mauvaise nouvelle, en particulier pour les entreprises de l’artisanat, du commerce et des professions libérales qui vont subir un surcroît inacceptable de charge administrative et financière.

Dès l’origine le projet de prélèvement à la source a été mené sans concertation avec les représentants des entreprises quant aux autres moyens de rendre l’impôt contemporain du revenu, ce que l’U2P dénonce avec force. Le Premier ministre a même omis de parler des entreprises dans sa déclaration confirmant le prélèvement à la source.

Des solutions alternatives permettant de collecter l’impôt au moment de la perception des revenus auraient dues être privilégiées, à commencer par la mensualisation généralisée par un prélèvement direct sur les comptes bancaires.

Ajoutons que la possibilité pour les entreprises de moins de 20 salariés de confier aux Urssaf le soin de collecter l’impôt des salariés via le TESE (Titre emploi service entreprise) ne répond pas à la problématique de l’immense majorité des entreprises de cette taille qui continueront nécessairement à produire leurs fiches de paie.

L’U2P maintient son opposition totale à la collecte de l’impôt sur le revenu par les entreprises, dispositif  qui va compliquer la vie des entreprises et créer des tensions inutiles découlant du nouveau montant du revenu net d’impôt et des informations relatives au taux d’imposition

Alain Griset, président de l’U2P, a affirmé : « Nous allons consulter les représentants des entreprises de proximité afin de définir l’attitude à  adopter face à cette confirmation du transfert aux entreprises de la charge de la collecte de l’impôt sans aucune compensation financière . »

  

Fédération des Poissonniers de Bretagne

  • 17, rue Tertre de la Motte 
    22440 Ploufragan

Contact