Imprimer

La Fédération des Poissonniers de Bretagne au congrès National des Criées

Écrit par Fédération des Poissonniers de Bretagne .

La Fédération des Poissonniers de Bretagne se bat pour les poissonniers. Elle est intervenue lors du Congrès National des criées pour défendre vos intérêts. Plusieurs points doivent être améliorés.

Dans ce combat qui doit faciliter l’usage des criées pour les poissonniers, il reste plusieurs points à améliorer :

  • « l'accès des petits poissonniers aux criées n'est pas forcément aisé,  vu l'importance de la caution demandée », déplore Pierre Labbé, Président de la Fédération des poissonniers de Bretagne. Cette caution doit diminuer.
  • La Fédération des Poissonniers de Bretagne a demandé à ce que l’agrément de l’OPAM (Organisation des Premiers Acheteurs du Morbihan) soit étendu à toutes les criées de Bretagne pour faciliter l’accès des poissonniers aux produits.

Le passage en criées est fondamental, selon la Fédération des Poissonniers de Bretagne. Celle-ci entend bien se battre, encore et encore, pour faire valoir les droits des poissonniers.


Yves Guirriec vient de passer la présidence de l'Association des directeurs et responsables des halles à marée de France au Cornouaillais Christophe Hamel. Il fait le bilan de ces quatre ans qui ont permis de« mieux représenter les halles à marée ».

Quel regard portez-vous sur vos quatre années de mandat ?

L'association a renforcé sa représentativité au sein de la filière. Elle est désormais membre associé au conseil d'administration de France filière pêche et du conseil spécialisé des produits de la mer de FranceAgrimer. Ce qui lui permet d'être active sur beaucoup de sujets et d'être considérée par l'administration (direction des pêches maritimes et des élevages marins, direction générale de  l'alimentation par exemple) comme un vrai partenaire.

Les criées ont-elles gagné en autonomie ?

En quelque sorte, oui. Nous nous sommes structurés et nous apparaissons désormais comme le maillon organisé de la première mise en marché. Nous avons participé à la mise en œuvre du volet «  traçabilité » du règlement contrôle, travaillé à la version 4 du réseau intercriées, ou encore sur le Feamp. Il nous reste à faire évoluer les statuts de notre représentation pour faire adhérer non plus les directeurs et responsables de criées, mais les criées entant que personnes morales. C'est une nécessité au vu des dossiers et des responsabilités. Un permanent à Paris ne serait pas de trop. L'association y arrivera un jour.

Propos recueillis par Franck JOURDAIN

  

Fédération des Poissonniers de Bretagne

  • 17, rue Tertre de la Motte 
    22440 Ploufragan

Contact