PÊCHE : les cours s'effondrent et la tension monte

Vendredi 23 avril 2021, les cours du poisson était très bas sous la criée du Guilvinec (Finistère).

Depuis plus d’un mois, les cours du poisson pêché au large baissent fortement au Guilvinec. Les marins alertent sur leurs difficultés qui ne dépendent pas que de la crise sanitaire.

Après quinze jours en mer, le AN TRISKELL, bateau de pêche hauturière de 24 m, est rentré au port du Guilvinec jeudi. Vendredi matin, sous la criée bigoudène, sa pêche est partie pour 41 000 €. Il aurait fallu 55 000 € pour que cette marée de deux semaines soit rentable. Pour le patron, Erwan GOUZIEN, « c’est catastrophique ». Cette situation n’a rien d’inédit ces dernières semaines. Les cours du poisson pêché au large s’effondrent et fluctuent énormément. La faute en partie au COVID-19 et à la fermeture des restaurants et des cantines, qui sont l’un des grands marchés pour les espèces nobles pêchées au large.

VENTE D'UNE POISSONNERIE

Dans une ville de 22000 habitants du centre Bretagne à 1 h de la Criée de Lorient KEROMAN et 1 h des criées des Côtes d'Armor.

Vente d'une poissonnerie dont le dernier CA est de 384 800 euros pour le montant  de 138 000 euros, accompagnement possible.

La Fédération reste à votre disposition pour plus de renseignements et  vous renvoyer vers le vendeur.

LA VOIX DES ARTISANS

QUAND LES ARTISANS DONNENT DE LA VOIX

Dans le cadre d’une grande consultation participative, les artisans bénéficient désormais d’un espace dédié pour témoigner, partager, débattre et être force de propositions.

1,3 million d’entreprises de l’artisanat vont pouvoir s’exprimer au sein de 2 rubriques : l’une pour témoigner, échanger, partager et la seconde pour débattre et prendre position sur des sujets d’actualité qui nous concernent tous.

Une occasion unique de faire remonter les problématiques auxquelles nous sommes confrontés.

Une grande mobilisation est attendue pour permettre de construire et affiner un projet commun, reflet des attentes et aspirations de chacun. Pour porter ainsi la voix des artisans lors des prochaines élections des représentants des artisans dans les Chambres de métiers et de l’Artisanat, et plus largement, auprès des décideurs.

Dès aujourd’hui, tous les artisans ont rendez-vous pour faire entendre leurs voix sur LA VOIX DES ARTISANS.fr

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La Fédération des poissonniers de Bretagne attache une grande importance à la santé de ses collaborateurs et à la qualité de vie.

Le poissonnier est avant tout un acteur de proximité, interlocuteur privilégié des consommateurs. Avec un sens aigu de l’accueil, de l’écoute, du conseil personnalisé et de la vente, cet artisan apporte à la clientèle son savoir-faire. Il lui fait partager sa passion pour les bons produits et lui fait découvrir de nouvelles saveurs au travers des plats qu’il prépare et recettes qu’il recommande.

Plusieurs fois par semaine, le poissonnier effectue ses achats de marchandises auprès d’un opérateur de gros, dans un MIM et/ou dans les criées du littoral. Une fois transportés sur son point de vente, les produits sont exposés sur l’étal préalablement recouvert de glace en valorisant les formes et les couleurs afin de le rendre attractif aux yeux des clients.

Le métier de poissonnier est confronté à des conditions de travail très dures ce qui complique les recrutements : à 50 ans, la plupart souffrent de TMS (Troubles Musculo Squelettiques). Et puis, ils travaillent dans le froid, l’humidité, avec des horaires atypiques et sont souvent sur la route, que ce soit pour aller sur les criées ou faire le marché.

  

Fédération des Poissonniers de Bretagne

  • 17, rue Tertre de la Motte 
    22440 Ploufragan

Contact